Comment votre pompe à chaleur peut améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Khaled

5/5 - (1 vote)

Lorsqu’on évoque le chauffage ou la climatisation d’une habitation, on pense en général au confort thermique. Pourtant, les pompes à chaleur ne se contentent pas uniquement de réguler la température intérieure. Elles permettent aussi d’améliorer de façon significative la qualité de l’air intérieur. Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes manières dont une pompe à chaleur peut contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et voir comment cela peut avoir un impact positif sur notre santé et notre bien-être.

Pourquoi est-il nécessaire d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur ?

De plus en plus de personnes passent du temps à l’intérieur des bâtiments à cause de leur activité professionnelle ou en raison d’un mode de vie sédentaire. De ce fait, un air ‌intérieur sain devient essentiel pour notre état de santé et notre bien-être général.

Une mauvaise qualité de l’air intérieur peut engendrer divers problèmes tels que des allergies, des difficultés respiratoires, des maux de tête, voire même des maladies cardiovasculaires. Par conséquent, améliorer la qualité de l’air intérieur est une préoccupation majeure pour quiconque souhaite vivre dans un environnement sûr et sain.

Sur le même thème :  Peut-on installer une pompe à chaleur dans un appartement ?

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un dispositif qui capte les calories présentes dans l’air extérieur, les transforme en chaleur et la diffuse dans votre habitation. Ce procédé fonctionne grâce à un compresseur thermodynamique qui permet de produire de la chaleur ou du froid selon vos besoins.

Deux types principaux de pompes à chaleur existent :

  • les pompes à chaleur air-air : elles captent les calories de l’air extérieur pour les diffuser sous forme de chauffage d’air
  • les pompes à chaleur air-eau : elles puisent les calories de l’air extérieur pour chauffer l’eau sanitaire ou l’eau des radiateurs

La filtration de l’air : une fonction essentielle de la pompe à chaleur

Les pompes à chaleur sont équipées de filtres capables de retenir les particules, les polluants et les allergènes transportés par l’air extérieur avant que celui-ci soit renvoyé vers l’intérieur de votre maison.

Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante pour les personnes souffrant d’allergies ou d’asthme, car elle réduit sensiblement le nombre d’allergènes présents dans l’air intérieur.

Les différents types de filtres

Il existe plusieurs types de filtres utilisés dans les pompes à chaleur :

  • filtres mécaniques : ils retiennent les particules en suspension dans l’air
  • filtres électrostatiques : ils utilisent un champ électrique pour capturer les particules plus petites comme la poussière, les spores de moisissures ou les pollens
  • filtres à charbon actif : ils éliminent les odeurs et absorbent certains composés organiques volatils (COV)
Sur le même thème :  Pompe à Chaleur : Anticiper le grand froid avec une maintenance préventive ! Faisons le point.

Pour être efficaces, ces filtres doivent être régulièrement entretenus et nettoyés, voire remplacés selon le modèle et la fréquence d’utilisation.

Régulation de l’humidité avec une pompe à chaleur

Outre la filtration de l’air, certaines pompes à chaleur permettent également de réguler le taux d’humidité intérieur. Un air trop humide favorise en effet le développement de bactéries, virus et autres micro-organismes, ainsi que la formation de moisissures qui peuvent dégrader la qualité de l’air intérieur.

Une pompe à chaleur peut donc contribuer à assainir l’air en régulant le taux d’humidité ambiant, rendant l’environnement plus confortable et sain pour les occupants de la maison.

Les pompes à chaleur déshumidificateur

Certaines pompes à chaleur sont équipées d’un dispositif spécifique pour lutter contre l’humidité excessive :

  • déshumidification active : la pompe à chaleur prélève l’eau présente dans l’air ambiant et la condense avant de la rejeter à l’extérieur
  • déshumidification passive : la pompe à chaleur fonctionne en mode « froid » pour abaisser la température de l’air et éliminer ainsi l’excès d’humidité

Opter pour une telle solution dépendra de votre environnement et du niveau d’humidité intérieure existant.

La ventilation : un atout supplémentaire des pompes à chaleur

En plus de la filtration de l’air et de la régulation de l’humidité, certaines pompes à chaleur sont équipées d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui assure le renouvellement constant et automatique de l’air intérieur.

Sur le même thème :  Quel est le prix d'une pompe à chaleur pour une maison de 100 m2 ?

Cette fonction est un véritable avantage en matière de qualité de l’air, car elle évite la stagnation de l’air vicié et maintient un environnement sain dans toutes les pièces de la maison.

Les différentes technologies de VMC associées aux pompes à chaleur

Il existe deux catégories principalement :

  • la VMC simple flux : elle extrait l’air vicié par les bouches d’extraction situées dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC), tandis que l’air neuf pénètre par l’intermédiaire de grilles situées sur les fenêtres ou ‌en partie haute des murs
  • la VMC double flux : elle combine les fonctions d’extraction et d’insufflation d’air, préchauffant ainsi l’air entrant grâce à la chaleur récupérée dans l’air sortant. Ce système est plus efficace énergétiquement et garantit une meilleure qualité de l’air intérieur

Toutefois, il est important de noter que la mise en place d’une pompe à chaleur avec VMC nécessite des travaux d’installation relativement conséquents.

Khaled
Partager l'article, ne gardez pas cette info pour vous ;)