Comment réaliser un jardin japonais

Japanese Garden

Par la fenêtre, je vois deux arbres qui se battent en ruelle…
Cette omniprésence, parfois étouffante, du minéral signifie-t-elle que nous sommes trop cérébraux ?

Allez savoir… Personnellement je perçois l’absence d’arbres et de végétation dans nos villes comme un manque.

Il faudrait mettre quelques gouttes de Feng Shui dans le biberon de nos urbanistes…

Méditation dans un jardin japonais

La plupart des jardins japonais sont conçus pour pouvoir méditer, c’est pourquoi leur richesse doit être visible également en position assise.

Fondamentalement, il existe trois principaux types de jardins japonais :

• Jardin avec arbres, plantes et mousses, pour reposer l’esprit.

• Jardin végétal et minéral, destiné à la promenade.

• Jardin uniquement minéral ou jardin zen pour la méditation.

L’importance des symboles, notamment ceux liés aux pierres est telle qu’on en dénombre 106 (chaque pierre a un rôle à jouer).

Ne placez pas d’arbres qui perdent beaucoup leurs feuilles au-dessus d’un jardin zen.

Jardin zen - Butchart Gardens, Victoria, BC, Canada


Métaphore des sommets

Idéalement, le jardin japonais représente un cheminement de méditation comparable à l’ascension d’une montagne.

D’abord la nature, libre, avec le bon équilibre entre foisonnement et dépouillement qui attire et fascine. Au fur et à mesure de la concentration, vous commencez à gravir la montagne et les premières pierres et rochers commencent à apparaître.

Puis, quand vous êtes totalement concentré, vous êtes proche du sommet, la végétation fait place au minéral.
Quelle que soit la taille du jardin, on peut le transformer en jardin japonais.

Disposant de peu de terrain de jardin (les jardins privés devenant plutôt rares), les nippons n’ont parfois qu’une cour à aménager, d’où leur minutie et l’étude de chaque détail.

Créer ou transformer un jardin à la japonaise, ce n’est pas toujours planter des arbres, c’est aussi repenser le jardin pour lui donner une atmosphère.

Parfois, il s’agit d’habiller un mur à l’ancienne avec de la terre lissée pour donner naissance à d’harmonieuses craquelures, et d’ajouter un appentis avec des tuiles de couleur, une fontaine murale, etc.