Audit énergétique : Pourquoi et comment ? Mesurez l’efficacité de votre isolation

Khaled

5/5 - (1 vote)

Face à la hausse des coûts de l’énergie et aux préoccupations croissantes liées au changement climatique, de plus en plus de ménages et d’entreprises cherchent à optimiser leur consommation énergétique. Dans ce contexte, l’audit énergétique se présente comme un outil clé pour identifier les potentiels d’amélioration et définir les travaux de rénovation adéquats. Cet article vous propose de découvrir les différentes étapes d’un audit énergétique ainsi que leurs bénéfices.

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

Un audit énergétique est une analyse approfondie de la consommation d’énergie d’un bâtiment et de son fonctionnement. Il vise à détecter les points faibles en termes de performances énergétiques afin de proposer des solutions adaptées pour réduire la consommation d’énergie et, par conséquent, les émissions de gaz à effet de serre.

L’audit énergétique peut être effectué tant sur des bâtiments résidentiels que sur des bâtiments tertiaires ou industriels, et doit être réalisé par un professionnel qualifié appelé auditeur énergétique. Cette analyse permet de mieux comprendre le comportement énergétique du bâtiment et d’identifier les zones où des améliorations peuvent être apportées afin d’économiser de l’énergie et de l’argent.

Quels sont les objectifs d’un audit énergétique ?

Les principaux objectifs d’un audit énergétique, sont de :

  1. Identifier et quantifier la consommation énergétique : L’audit permet de mesurer la consommation de chaque poste (chauffage, eau chaude, électroménagers, etc.) ainsi que les coûts associés.
  2. Évaluer les performances énergétiques : L’audit permet de vérifier si le bâtiment respecte ou non les réglementations en vigueur et les normes environnementales (isolation, ventilation, chauffage, etc.).
  3. Déterminer les travaux prioritaires : En identifiant les points faibles du bâtiment, l’auditeur peut recommander des travaux de rénovation pour améliorer les performances énergétiques et réduire la facture énergétique.
Sur le même thème :  10 Conseils simples pour économiser des centaines d'euros sur votre chauffage cet hiver

Obligation légale pour certaines structures

Certains types de constructions sont légalement tenus de réaliser un audit énergétique. Par exemple, en France, les entreprises employant au moins 250 salariés ou présentant un chiffre d’affaires annuel supérieur à 50 millions d’euros doivent effectuer un audit énergétique tous les quatre ans. Cette obligation concerne également les copropriétés comportant plus de 50 lots et dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juin 2001.

Comment se déroule un audit énergétique ?

La réalisation d’un audit énergétique se déroule généralement en trois grandes étapes :

  1. L’analyse des consommations : L’auditeur examine les factures d’énergie (électricité, gaz, fioul) et collecte des informations sur le bâtiment (isolation, chauffage, ventilation, etc.).
  2. La visite du bâtiment : L’auditeur effectue une inspection visuelle pour identifier les points faibles (infiltration d’air, isolation insuffisante, etc.) et vérifier l’état des équipements.
  3. Le rapport d’audit : À l’issue de la visite, l’auditeur rédige un rapport qui synthétise les résultats obtenus et propose des recommandations pour améliorer la performance énergétique du bâtiment.

Les outils utilisés par les auditeurs

Lors d’un audit énergétique, l’auditeur peut utiliser différents instruments pour effectuer ses mesures tel que :

  • Thermographie infrarouge : permet de visualiser les fuites de chaleur ou d’air frais à travers les enveloppes du bâtiment.
  • Infiltrométrie : mesure le niveau d’étanchéité à l’air du bâtiment.
  • Caméra endoscopique : sert à inspecter les conduits et les cavités inaccessibles à l’œil nu.
  • Logiciels de simulation énergétique : pour modéliser les performances du bâtiment et estimer les gains réalisables après rénovation.
Sur le même thème :  Astuces pratiques pour améliorer l'isolation thermique sans gros travaux

Quelles améliorations peuvent être envisagées suite à un audit énergétique ?

En fonction des conclusions de l’audit, plusieurs types d’améliorations peuvent être recommandés afin de réduire la consommation d’énergie :

  1. Isolation thermique :La mise en place ou l’amélioration de l’isolation (murs, toiture, sols, fenêtres) peut permettre de réduire considérablement les déperditions de chaleur.
  2. Remplacement des équipements : Le remplacement d’un chauffage vétuste par un appareil plus performant et moins énergivore (pompe à chaleur, chaudière à condensation, etc.) peut apporter un gain significatif en termes de consommation d’énergie.
  3. Installation de systèmes de régulation automatiques : L’utilisation de dispositifs de contrôle (thermostats, programmateurs, détecteurs de présence, etc.) permet de limiter les gaspillages d’énergie en ajustant les besoins en chauffage et en éclairage en fonction des occupations du bâtiment.
  4. Optimisation de la ventilation : Une ventilation efficace et bien réglée permet de renouveler l’air intérieur sans provoquer de pertes de chaleurs excessives.
  5. Adoption de comportements éco-responsables : Les occupants du bâtiment peuvent également contribuer à réduire leur consommation d’énergie en adoptant des gestes simples comme éteindre les appareils en veille, utiliser des ampoules basse consommation ou encore réguler le chauffage selon les besoins.

Quel est le coût d’un audit énergétique ?

Le tarif d’un audit énergétique dépend de plusieurs facteurs tels que la taille du bâtiment, sa complexité et le niveau de détail souhaité pour l’analyse. En moyenne, un audit énergétique peut coûter entre 500 et 2000 euros, voire plus pour un grand bâtiment ou une structure industrielle.

Sur le même thème :  L'isolation thermique des combles : une priorité absolue

Même si cette dépense peut paraître importante, il faut prendre en compte le fait qu’elle se révèle souvent rapidement rentable grâce aux économies d’énergies réalisées après avoir mis en place les préconisations de l’audit. De plus, certaines aides financières peuvent être octroyées par l’État ou les collectivités territoriales pour soutenir ces démarches.

Khaled
Partager l'article, ne gardez pas cette info pour vous ;)