Bien choisir son matelas : notre guide d’achat

Bien choisir son matelas : notre guide d’achat

On passe un tiers de notre vie à dormir. Sans oublier tout ce temps passé allongé dans notre lit, à lire, rêvasser, se détendre, discuter… Le lit est plus qu’un simple meuble dans une chambre. C’est un repère, un lieu de détente. Alors sachant qu’on va y passer du temps, allongé, autant investir dans un bon matelas. Et on entend par là, un matelas confortable et adapté à nos envies. Ferme, moelleux, aérien… On vous propose nos derniers conseils pour choisir le meilleur matelas.

Pour quelle taille de matelas opter ?

Avant de se concentrer sur les matériaux, le premier point important est de déterminer la dimension du matelas. Lit une personne ? Matelas deux places ? Personne corpulente ou grande ? Autant de questions qui doivent orienter votre réflexion.

Le matelas 160×200 est un bon compromis car il offre un confort de mouvement et de l’espace pour chacun. Un peu plus long et large que la taille standard, il évitera les problèmes de « tu prends toute la place dans le lit » (par contre, pour la couette, on ne peut pas vous aider..).

La qualité du matelas évite également que votre compagne ou compagnon se réveille au moindre mouvement, notamment à l’aide de mousses qui réduisent les mouvements.

Comment bien choisir son matelas ?
Comment bien choisir son matelas ?

Ferme, mou, intermédiaire… lequel choisir ?

Tout dépend des goûts. Certaines personnes apprécient de dormir sur un matelas moelleux, pour se sentir enveloppés, quand d’autres ne jurent que par une literie ferme, qui assure un maintien incomparable. Évidemment, les envies peuvent varier au fil du temps, et des problèmes de dos.

Car oui, dormir sur un mauvais matelas peut à terme endommager votre dos et provoquer des douleurs au niveau de la colonne vertébrale. Privilégiez un matelas à usage « quotidien ». Les matériaux utilisés seront adaptés à l’usure du temps.

Quel niveau d’épaisseur ?

Là aussi, il ne faut pas négliger cette étape. Un matelas est considéré comme épais lorsqu’il dépasse les 25 cm de hauteur. Mais l’épaisseur d’un matelas traduit en réalité sa composition : latex, ressort, mousse. Chaque option détermine un confort de couchage différent.

En mousse

Les matelas en mousse sont généralement les moins chers et les plus répandus. Les dernières technologies de matelas en mousse font qu’ils évitent l’accumulation de poussière et d’acariens à long terme.

À ressort

Les matelas à ressort offrent un confort optimal. Cependant, il est préférable de les associer à un sommier du même type pour prolonger cette sensation. Le prix du matelas à ressort est généralement plus élevé.

En latex

Les matelas en latex sont « à mémoire de forme ». Ils sont plus résistants dans le temps et également hypoallergéniques. La sensation de mémoire de forme est idéale pour un sommeil apaisé, sans être réveillé par les mouvements de son/sa conjoint(e).

Un matelas de mauvaise qualité, et c'est le sommeil qui est impacté.
Un matelas de mauvaise qualité, et c’est le sommeil qui est impacté.

Quel est le prix d’un matelas ?

Bien sûr, on retrouvera tous les budgets dans les différentes chaînes de magasins et sur internet. De 300 € à plus de 5000 € pour les modèles les plus high-tech. Sachant qu’on risque de passer (beaucoup) de temps au lit, autant se faire plaisir avec le prix ! Un matelas haut-de-gamme garanti une meilleure qualité de sommeil.

Comment entretenir son matelas ?

Pour éviter l’accumulation de poussières et d’acariens à l’intérieur de votre matelas, il faut en prendre soin quotidiennement, tout d’abord en aérant la chambre chaque matin. En effet, renouveler l’air de la pièce est essentiel pour éviter toute prolifération.

Conservez votre espace de nuit à l’abri de l’humidité pour ne pas endommager la qualité des matériaux de votre matelas. Aspirez-le régulièrement, sans oublier le sommier. Cela évitera de développer des réactions allergiques.

Vous transpirez beaucoup la nuit ? Dans ce cas, pensez à installer une alèse entre votre matelas et votre drap.

On passe plus d'un tiers de notre vie à dormir.
On passe plus d’un tiers de notre vie à dormir.