Au jardin faites attention au frelon asiatique

Frelon asiatique

Le frelon asiatique est une espèce originaire de Chine et du sud-est asiatique. Les scientifiques le nomment Vespa velutina. Il s’agit d’un insecte qui vit en colonie, comme les abeilles et les bourdons.

Cette espèce a été introduite accidentellement en France en 2004. Elle s’est parfaitement adaptée et a colonisé la plupart des départements de l’hexagone.

Maintenant on retrouve le frelon asiatique aussi chez nos voisins : en Angleterre, en Belgique, au Pays-Bas, au Luxembourg, en Allemagne, en Suisse, en Italie, en Andorre, en Espagne et au Portugal.

Le frelon asiatique profite des nombreux échanges commerciaux pour chaque saison coloniser de nouveaux territoires. Sa progression est d’environ 60 kilomètres par an. Les spécialistes pensent qu’il sera capable de coloniser une grande partie du continent européen, mais aussi de l’Afrique du Nord, car il est aidé par le réchauffement climatique.

Il y a donc fort à parier que vous avez déjà croisé cet insecte nuisible. Peut-être vous a-t-il déjà causé des soucis en construisant un nid dans un arbre de votre jardin, dans un abri ou sous l’avancée d’un toit. Cet article présente l’essentiel sur le frelon asiatique et fait un point sur les méthodes de lutte.

Le frelon asiatique est-il dangereux ?

Comme la plupart des hyménoptères, les femelles frelons asiatiques sont munies d’un dard et d’un sac à venin. Des glandes produisent des toxines qui sont responsables d’une vive douleur au moment de la piqûre.

Cette douleur peut se prolonger pendant quelques heures après l’injection. Sauf allergie, il n’y a pas de danger à recevoir une unique piqûre. Toutefois, si vous êtes piqué au cou, sur le visage ou dans la bouche, consultez sans tarder un médecin ou un pharmacien.

Chez les personnes allergiques, le venin peut provoquer des désagréments conséquents. Dans les cas les plus graves, la personne subit un malaise et peut aussi mourir d’un choc anaphylactique. Une seule piqûre est suffisante pour être en détresse. Chaque année, des personnes sont ainsi tuées.

Chez un adulte non allergique, on estime que le décès peut survenir après quelques centaines de piqûres. Chez l’enfant, quelques dizaines de piqûres peuvent mettre sa vie en danger. Néanmoins, on ne peut pas prévoir la réaction de l’organisme à une envenimation. Et il vaut mieux éviter toutes les situations dangereuses.

Ouvrière de frelon asiatique
Ouvrière de frelon asiatique

Lorsqu’un frelon asiatique est éloigné de son nid, le risque d’être piqué est très faible. Mais, ceci peut arriver lorsqu’on marche sur un insecte pied nu. Et généralement quand l’insecte se sent piégé.

Faites attention lorsque vous taillez vos plantes et portez des gants épais.

Par contre, il en va tout autrement lorsqu’on s’approche à quelques mètres d’un nid de frelons asiatiques.

Cette espèce est très défensive et attaque quiconque menace son nid. En quelques secondes, plusieurs dizaines de frelons sortent pour piquer l’assaillant.

C’est durant ce type de situation que le frelon asiatique est le plus dangereux. Il faut alors prendre la fuite de toute urgence.

Quel est le cycle d’une colonie ?

Une colonie de frelons asiatiques ne vit que durant quelques mois, de mars à novembre. Chaque colonie est fondée par une seule reine née l’année précédente.

Cet individu va commencer la construction du nid dès le retour des beaux jours. Dans un premier temps, elle va assurer l’élevage de la première génération d’ouvrières. Après quelques semaines, ses filles vont prendre la relève en accomplissant plusieurs missions et notamment la construction du nid et la collecte de nourriture.

La reine qui est la seule femelle à pondre restera dans le nid et n’en sortira plus.

Le nombre des individus d’une colonie de frelon va croître constamment. Il peut atteindre plus d’un millier d’insectes au début de l’automne. Et au cours d’une année, entre 5000 et 12000 ouvrières vont naître.

À partir du mois d’octobre, la reine va pondre des individus sexués. C’est-à-dire des frelons qui vont s’accoupler entre eux. Après l’accouplement, les nouvelles reines chercheront un abri pour passer l’hiver.

Puis au printemps suivant, elle se mettra en quête d’un lieu sûr pour construire leur nid, comme l’avait fait leur mère l’année précédente.

Pour couvrir ses besoins alimentaires, une colonie va capturer et tuer jusqu’à 500 grammes d’insectes et d’araignées par jour.

Les abeilles domestiques sont une cible privilégiée de ces prédateurs. Et les apiculteurs ont beaucoup de soucis à se faire depuis que les frelons asiatiques s’attaquent à leurs ruches. Une colonie d’abeille peut être décimée en quelques jours par les attaques ininterrompues des frelons.

Si vous avez une telle colonie de frelons dans votre jardin, vous risquez d’avoir des problèmes. Il ne faut pas prendre leur présence à la légère. Les frelons asiatiques sont des insectes nuisibles qui appartiennent à une espèce invasive. Il faut donc lutter contre ces insectes sans aucun état d’âme.

Comment lutter contre les frelons asiatiques ?

Communément, la lutte consiste à capturer et tuer les ouvrières. On utilise soit des insecticides sur les insectes isolés qui entrent dans une habitation ou qui viennent vous déranger à l’extérieur. Des pièges peuvent aussi être très efficaces. Il faut les appâter avec un liquide attractif, dont la recette est :

  • Une part de vin blanc
  • Une part de bière brune
  • Une part de sirop de cassis

Ce mélange attire aussi les guêpes et les frelons européens. Mais la présence d’alcool tient en principe les abeilles à distance.

nid de frelons asiatiques
nid de frelons asiatiques

Toutefois, la capture des ouvrières n’est pas suffisante pour détruire une colonie. Il faut neutraliser la reine. Malheureusement, il est très difficile de repérer les nids de frelons. Car ils se trouvent généralement dans les arbres et le feuillage ne permet pas de distinguer cette structure. Mais si vous en apercevez un, il faut faire appel à un professionnel pour que la colonie soit détruite. Attention, les frelons asiatiques sont des insectes dangereux. Ils sont beaucoup plus agressifs que les frelons européens. N’essayez pas de détruire un nid par vous-même.

Pour résumer

Les frelons asiatiques sont des insectes introduits involontairement par l’Homme. Depuis leur arrivée en France en 2004, ils ont déjà colonisé une partie de l’Europe de l’Ouest.

Cette espèce cause d’importants dégâts aux ruches. Les abeilles sont la nourriture favorite de ces prédateurs. Les frelons asiatiques sont dangereux, notamment lorsque les nids sont installés dans un jardin ou d’autres lieux fréquentés.

Lorsque l’on repère un nid de frelons asiatiques, il faut le faire détruire par un professionnel. Ne faites pas cette opération par vous-même. Vous risquez de nombreuses piqûres ! Si le nid n’est pas chez vous, contactez votre mairie. Certaines communes prennent en charge la destruction des colonies.